hiver

hiver

samedi 27 mai 2017

Premier âge



Âgé d'à peine quelques jours, petit hêtre deviendra-t-il un géant de la forêt ?





Pour le projet de Ma'
semaine  21 - arbre


dimanche 21 mai 2017

Les rendez-vous de mai : tuer le temps



Tuer le temps ?
Pas la peine d'essayer, de toute façon c'est lui qui gagne.
Et puis je ne m'ennuie jamais.
Pas le temps !








samedi 20 mai 2017

Dans le vent



Mes petits-fils n'aiment rien tant que squatter le trampoline de la voisine pour s'entrainer à toute sorte d'acrobaties.
C'est sportif, joyeux, et ça demande un bon sens de l'équilibre.
Enfin surtout pour la mamie qui essaie de les photographier tout en se faisant secouer comme un prunier !!




Pour le projet de Ma'
semaine  20 -équilibre


vendredi 19 mai 2017

Et si je le disais en chinois ?



Si j'étais ...

... une couleur, je serais rouge, le rouge d'un coquelicot fort et délicat dans sa robe de papier de soie.

... une fleur, je serais petite et sauvage, une fleur des champs ou de la forêt.

... un objet, je serais une paire de chaussures, de bonnes chaussures de marche un peu usées et donc bien formées aux pieds qu'elles habillent.

... une heure, je serais au cœur de la nuit sombre et profonde.

... un lieu, je serais au sommet d'une montagne.

... un animal, je serais un éléphant, calme et paisible, au milieu de son troupeau déambulant dans la savane.

... quelqu'un d'autre, je voudrais être forte, capable d'affronter vents et marées.

... un plat, je serais un curry de légumes ou de lentilles

... un paysage, il y aurait des arbres, des prés, et de belles montagnes à l'horizon.

... un sport, je marcherais, juste en mettant un pied devant l'autre, sans aucun objectif de record ou de performance.

... un instrument de musique, j'aimerais être un violon pour bercer et émouvoir.

... un gâteau, je serais au chocolat.

... un vêtement, je serais un grand foulard aux couleurs chatoyantes

... une matière, je serais en pierre, peut-être un galet poli par la rivière.

... une émotion, un sentiment, j'aimerais être joyeuse et sereine.


Le portrait chinois, un devoir proposé par Anne qui anime un tout nouvel atelier d'écriture près de chez elle, et qui y convie ses lecteurs. 

 

mercredi 17 mai 2017

Un dimanche à la campagne


Était-ce parce qu'il s'agissait d'une balade dans la région qui m'a vue naître ?
En tout cas j'ai trouvé que l'herbe y était plus verte, le ciel plus bleu, la nature dans son ensemble plus resplendissante.








lundi 15 mai 2017

Les rendez-vous de mai : ces derniers temps



Ces derniers temps, mes petits-fils ont fait copain copain avec deux petites bêtes à cornes et à coquilles du jardin. Ils les ont même invitées à venir passer un petit moment dans la maison !



Titou a observé un moment, s'est extasié, puis est allé jouer ailleurs.



Tilulu a aussi observé, s'est aussi extasié, puis a expliqué le monde et a raconté toute sa vie à ce petit escargot.
Visiblement le gastéropode a été un bon confident, l'enfant aimerait le garder comme animal de compagnie !





samedi 13 mai 2017

Mes petits cailloux tout choux



Depuis plus de 20 ans, de jolis petits cailloux ronds recouvrent les toits plats des garages devant la maison.
Et depuis plus de vingt ans, les nombreux enfants, petits-enfants, élèves qui passent par ici en éparpillent partout dans les alentours ou en emportent de pleines poignées dans leurs poches.
(J'habite un pays en pente, donc les toits des garages sont aisément accessibles depuis l'arrière)
Et bien figure-toi que malgré cela, il en reste encore dis donc !




Pour le projet de Ma'
semaine  19 - caillou
 
 
 

jeudi 11 mai 2017

Zoziaux


Il fait  beau, c'est le printemps, la nature déborde de verdure et de tendres pousses, mais les oiseaux viennent encore et toujours finir les restes de nourriture déposée pour eux près de la maison. Nourriture qu'ils ont boudée tout hiver sans que je sache pourquoi.








mercredi 10 mai 2017

Les 10 du 10 , mai 2017



Le thème de ce mois, proposé par notre gentille organisatrice : douceur(s)

Un joli thème, n'est-ce pas ?
De la douceur, on en a bien besoin au quotidien.
Et j'en ai trouvé, ici et là, à photographier tout au long de cette journée.


Au jardin d'enfants, nous préparons la fête des mamans de dimanche prochain.




Quelques fournées de cookies pour remplir les bocaux joliment décorés, une carte pleine de petits cœurs, et une gentille poésie.  




Des petits coeurs encore, pour la petite Zoé qui ne veut pas attendre la fête des pères pour dire son amour à son papa chéri !




En faisant un peu d'ordre dans la maison, j'ai trouvé les doudous de Titou qui attendront patiemment dans son lit que le petit vienne dormir chez Papapic et Mamie ange.





Après le repas de midi, deux carrés de choc pour accompagner le café.






En promenade dans l'après-midi, la légèreté et la douceur des akènes de pissenlit.




Et pour terminer, le bleu lumineux des véroniques.






mardi 9 mai 2017

Le poisson amoureux






Pour séduire sa belle, petit L joue des biscotos, crie et s'agite dans tous les sens pour être sûr qu'elle le remarque.
A préfère la douceur et offre une petite fleur.

Au fond des océans, le petit poisson-globe ne ménage pas ses efforts pour lui aussi parvenir à ses fins.










Impressionnant, non ?


lundi 8 mai 2017

Les rendez-vous de mai : dans le temps



Dans le temps, à l'époque lointaine de la toute petite enfance, je ne comprenais rien.
Le monde alentour était effrayant.
Je parlais peu, il me semble, me contentant d'observer pour appréhender ce qui m'entourait.
Je jouais avec mon petit frère, il était gentil et maladroit.
Je jouais avec ma grande sœur, aussi. Là c'est elle qui menait et décidait. 
Les adultes étaient omnipotents, omniscients, pas toujours bienveillants.
Mon univers, c'était la maison et le minuscule espace extérieur à l'arrière.
J'étais un tout petit enfant, je n'avais pas encore 5 ans !



dimanche 7 mai 2017

Souvenirs de vacances



Avec du retard, pour le projet de Ma', je me suis replongée dans de jolis souvenirs de vacances.
C'est lors d'une randonnée du côté de la Fajã do Santo Cristo (du moins je crois), sur l'île de São Jorge (ça c'est sûr!), dans l'archipel des Açores, que nous avons aperçu cette jolie maisonnette qui était la mercerie du village si on en croit l'enseigne au-dessus de la porte.
Un tableau joli et bucolique à souhait.
Mais je ne sais pas si la maison sert encore de magasin. Sans doute pas. La plupart des habitations de l'endroit sont maintenant des résidences de vacances et ne sont plus habitées à l'année.




Pour le projet de Ma'
semaine  18 - commerce


mardi 2 mai 2017

Dernière lecture



Durian Sukegawa, de son vrai nom Tetsuya Akigawa , est né à Tokyo il y a 54 ans.
C'est un homme aux multiples talents, à la fois poète, écrivain, clown, diplômé en philosophie et de l'Ecole de pâtisserie du Japon. Il a travaillé comme scénariste et a animé une émission de radio.
Toutes ces informations ont été piochées sur Babelio.
Et si j'en parle aujourd'hui, c'est parce que je viens de lire un de ses romans, le premier à avoir été traduit en français.
"Les délices de Tokyo", édité chez Albin Michel, est un livre qui m'a beaucoup touchée, un livre qui fait du bien. Un livre où la poésie, les cerisiers en fleurs côtoient des personnages très attachants. Un livre qui parle de transmission, de pâtisserie, de haricots qui parlent à l'oreille d'une vieille dame, de maladie, d'exclusion, et d'amour aussi.
Je me suis régalée !






lundi 1 mai 2017

1er mai


Quoi, quel mauvais temps ?
Oui il a plu. Oui il n'a pas fait très chaud.
Mais avec des bottes et un imperméable, c'était parfait.
Je me suis perdue pendant deux heures dans la forêt.
Ou devrais-je plutôt dire, je m'y suis retrouvée, sans y croiser âme qui vive.
Ah si, une biche. Et elle ne s'est pas gênée de me faire savoir que je l'avais dérangée vu le cri qu'elle a poussé !
Je ne l'ai pas prise en photo, trop rapide pour moi. Alors je me suis rabattue sur les fleurs, les arbres et les flaques d'eau qui courent beaucoup moins vite.







J'ai même trouvé un peu de muguet !