dimanche 16 juin 2024

Projet 52 2024 , quotidien

 

S'il y a une chose qui revient chaque jour, toujours pour ma pomme à quelques rares exceptions près, c'est la gestion des repas.

Anticiper, faire en sorte qu'il y ait suffisamment et pour chacun, faire les courses, gérer le stock, cuisiner...
C'est répétitif, un peu soulant, mais ça va.
Et ça a l'avantage qu'il y a généralement des choses que j'aime sur la table !
😉😁

Le repas d'aujourd'hui, c'est pique-nique/grillades en famille au bord du lac pour fêter les trois ans de Poppy.
Ce n'est donc pas le jour pour vous faire une démonstration de mes talents de cuisinière !
😄😄😄

 


Projet 52 de Virginie 2024
Semaine 24
Quotidien

mercredi 12 juin 2024

Projet 52 2024 , noyé

 

Après 10 jours en Norvège, 10 jours un peu hors du temps, forcément je suis en retard pour le défi du dimanche proposé par Virginie !

Noyé, nous suggère-t-elle comme thème.
Pendant ces quelques jours, les occasions n'ont pas manqué...

Noyée d'émotion de voir ma douce filleule convoler avec son gentil géant norvégien !


Noyée de sueur les trois premiers jours, il faisait 26° et très humide à Oslo !



Puis en allant vers l'ouest, en passant les montagnes, on se noie dans le vent, la neige, la glace et la beauté sublime des paysages !




Vers l'ouest encore, la Norvège des fjords, des cascades, des chutes d'eau vertigineuses, des rivières tumultueuses... sans oublier la pluie.
Donc tout se qu'il faut pour se noyer ! 😉😅















Comme il faut savoir raison garder, je vais m'arrêter là (je suis rentrée avec des dizaines et des dizaines de photos!).
J'ai beaucoup aimé la Norvège, et je rêve déjà d'y retourner.



Noyé




dimanche 2 juin 2024

Projet 52 2024, réfléchi

 

Ce dernier jeudi, à la veille de partir en voyage (ma filleule chérie se marie à Oslo où elle vit actuellement, on ne va pas manquer ça ! et tant qu'à faire, on profitera  de passer une dizaine de jours en Norvège ☺️), j'avais encore des tas de choses à faire avant de pouvoir boucler mes valises.
Et voilà que deux de mes filles débarquent à la maison, histoire de pimenter encore un peu plus la journée.
C'est chou, je les accueille toujours avec grand plaisir, quelles que soient les circonstances.
Mais je leur énumère tout ce que j'ai encore sur ma liste de choses à faire, notamment une photo pour le défi du dimanche alors que je n'ai pas trop le temps de me pencher sur la question.

" Ah mais ça c'est facile et vite fait. Prends-nous en photo, on s'arrangera pour coller parfaitement au thème !"

Entre deux fous rires, voilà ce que ça a donné...



 

 
 
Comme je les aime mes poulettes! ❤️❤️
La photo est de piètre qualité mais on a bien ri et en plus j'ai quelque chose à publier ce dimanche...
 

Projet 52 de Virginie 2024
Semaine 22
Réfléchi

dimanche 26 mai 2024

Projet 52 2024 , gai

 

Dimanche dernier, pour l'anniversaire de mon beau-fils, c'était pique-nique au bord du lac.
Et les fêtes avec les amis d'Amérique latine, c'est toujours très joyeux, avec beaucoup de nourriture, de la musique, et bien sûr quelques pas de salsa !

 

Et pour Poppy, même si l'eau n'était pas encore très chaude, quelle joie de pouvoir mettre les pieds dans l'eau !

 
 
 

 

Projet 52 de Virginie 2024
Semaine 21
Gai


dimanche 19 mai 2024

Projet 52 2024 , triste

 

 Je suis toujours triste quand, lors d'une balade, je vois la forêt exploitée de cette manière...

 



Et encore, la photo ne reflète pas vraiment l'ampleur du désastre...
C'est une vaste zone où tout a été arraché, broyé, défoncé par les énormes machines des forestiers.

Je me sens en parfaite empathie avec Idéfix...

Image de pYranha 

 

Projet 52 de Virginie 2024
Semaine 20
Triste

dimanche 12 mai 2024

Projet 52 2024 , créatif

 

Pour ce qui est d'être créatif, on peut faire confiance à la nature, n'est-ce pas ?
J'admire et je m'émerveille de tant de diversité et de beauté.

Et comme ça je peux remettre quelques photos de p'tites fleurs...
😄












Projet 52 de Virginie 2024
Semaine 19
Créatif



dimanche 5 mai 2024

Projet 52 2024 , solitude

 

La solitude, la plupart du temps, je ne la crains pas. Au contraire même, j'en ai besoin.
J'aime passer du temps seule, me balader seule, trainer sur le net, m'échapper dans les livres, forcément en solitaire...
Elle est appréciée, souhaitée, car je sais que je peux la rompre si je le désire. J'ai une famille aimante, et des amis toujours là, pas très loin.

Paradoxalement (ou pas), les moments où j'ai pu ressentir une solitude pesante, c'est en groupe, quand je me sens étrangère, incapable d'en faire partie et de m'intégrer...


Rien de bien évident dans mes photos de la semaine pour illustrer cette solitude!
Alors je vous mets cette petite mésange solitaire venue se poser sur la mangeoire vide depuis plusieurs semaines.
C'est bien, les oiseaux, non? Ça change des p'tites fleurs!!  😄




Projet 52 de Virginie 2024
Semaine 18
Solitude


dimanche 28 avril 2024

Projet 52 2024 , fleuri

 

Un joli thème, bien de saison (la neige et le gel semblent enfin vouloir lâcher l'affaire, ici !) pour le défi de la semaine proposé par Virginie !

J'ai un peu cherché à détourner le sujet, histoire d'être un peu originale...
Et puis naaan, j'aime trop photographier les fleurs !
Comme hier lors de la balade en forêt de l'après-midi.








Projet 52 de Virginie 2024
Semaine 17
Fleuri


dimanche 21 avril 2024

Projet 52 2024 , mauvais


 

- Quel mauvais temps ! se lamente l'une.
- Ouais, une vraie météo de m... ! renchérit l'autre.

Les réactions et commentaires à propos du retour brutal du froid ne manquent pas.
Autant j'ai de la compassion pour les agriculteurs qui redoutent de perdre leurs récoltes et font le maximum pour éviter que cela n'arrive...

Peut être une image de 1 personne, éclairage et feu
Ici, un producteur de myrtilles tente de sauver ses cultures.
📸Nicolas Lattion / facebook


... autant les personnes qui trouvent insupportable de devoir ressortir un vêtement chaud me font sourire.

Moi j'étais contente, j'ai pu étrenner mon nouveau pull en laine acheté en solde il y a deux semaines alors qu'il faisait déjà chaud et que je ne pensais pas pouvoir porter avant l'hiver prochain !
😁


 

Projet 52 de Virginie 2024
Semaine 16
Mauvais




samedi 20 avril 2024

Y'a plus de saisons !

 

Le week-end dernier, c'était l'été.
Les températures sont montées jusqu'à 26-27 degrés, y compris sur ma montagne.


- Prends mon pied en photo avec les fleurs, dit Titou, comme ça on se rappellera que j'ai pu mettre mes sandales !

 



Mais cette semaine, changement de décor !

 


Une jolie couche de neige jeudi matin au réveil.
Et hier et aujourd'hui, des nuits glaciales avec du gel au sol.
Zut! les arboriculteurs et maraîchers font ce qu'ils peuvent pour sauver les futures récoltes...


lundi 15 avril 2024

Albert Anker


 

Petit retour sur la chouette expo vue vendredi dernier à la Fondation Gianadda de Martigny.
Tout d’abord, quelques mots sur l'artiste...

Albert Anker (1831-1910) est le plus célèbre de tous les artistes suisses. Même les Suissesses et les Suisses qui ne visitent jamais ou rarement des expositions d’art connaissent ses représentations à l’exactitude photographique des communautés paysannes traditionnelles. Le regard positif d’Anker sur son époque fait partie de notre univers visuel collectif.

Source : https://centrealbertanker.ch/fr/lhomme-et-lartiste/albert-anker/

Et sur l'expo...

Sur les 800 toiles peintes par Anker de 1848 à 1902, plus de 500 représentent des enfants. Il s’agit de portraits individuels, d’enfants jouant, étudiant seul ou avec d’autres, en compagnie de leurs grands-parents. Anker se révèle un des premiers peintres à avoir pris conscience du comportement de l’enfant sur un plan psychologiques et à le restituer dans ses tableaux. (...)
L’enfance le fascine, il va la représenter dans ses activités les plus variées. Un thème dans lequel il excelle et qui le révèle dans le monde de l’art comme un ambassadeur incontournable de portraits d’enfants.

Source : https://www.gianadda.ch/expositions/anker-2024/


Et quelques photos de ses toiles piochées sur le net puisque je n'ai pas pu les photographier moi-même...

 

Le Nouveau-né - Musée cantonal des Beaux-Arts
Le Nouveau-né, 1867

Toute une vie de famille dans ce tableau...
La mère épuisée par l'accouchement, le grand frère un peu soucieux, les sœurs à la fois attendries et amusées, le petit qui ne comprend pas trop ce qui se passe... Tout est si vivant et réaliste!

 

Les grands-parents occupent une bonne place dans la vie des enfants chez Anker.

Jigsaw Puzzle | Albert Anker (1831-1910) - bei den grosseltern, 1892 ...
Chez les grands-parents, 1892

Storytelling: Contagion makes those stories circulate - Rhetoric and ...
Le grand-père raconte une histoire, 1884

 

 Les filles brodent et tricotent beaucoup...

Albert Anker | MASTER ART painters | Pinterest | Paintings, Art story ...
Fille tricotant en surveillant l'enfant dans son berceau, 1885

 Mais elles lisent et apprennent à écrire aussi !

Albert Anker - Diligence | Art painting, Reading art, Classical art
Appliquée, 1886

Cours d'écriture - 1865
Cours d'écriture, 1865

 
 
Jeune fille se coiffant - 1887
Jeune fille se coiffant, 1887
 
Quelques scènes de la vie en collectivité aussi :
 
La crèche - 1890
La crèche, 1890
 

Promenade d'école - 1872
Promenade d'école, 1885

 
 
 
Voilà, quelques tableaux sur les 800 peints par l'artiste en un peu plus de 50 ans.
Beaucoup sont très connus et populaires en Suisse et on peut en voir de nombreuses reproductions ici et là.
Mais j'ai vraiment beaucoup aimé les voir 'en vrai', scruter tous ces visages d'enfants, leurs mimiques et postures, leurs activités...  Tous sont remplis de charme et attachants.
 
La seule chose qui m'a chagrinée dans cette exposition, c'est de voir qu'un tableau sur sur deux, si ce n'est plus, provient de la collection privée d'un milliardaire, homme d'affaire et ancien politicien suisse!
J'ai beaucoup d'antipathie pour le personnage. Longtemps chef de file du parti d'extrême droite suisse, il incarne tout ce que je déteste en politique.
Bref, je préférerais savoir toutes ces œuvres dans les musées plutôt qu'entre les mains de ce monsieur!