lundi 15 octobre 2018

Du Moléson, j'y vois ma maison


Belle-maman porte gaillardement ses 90 printemps.
Il ne faut juste pas être trop pressé parce que tout lui prend un maximum de temps !
Mais du temps, quand on est en vacances, on en a.
Et puis elle est partante pour de nouvelles aventures, comme par exemple, se lancer dans l'ascension du Moléson, à 2000 mètres d'altitude.
Bon, en funiculaire et en téléphérique, pas à pied quand même.
Mais elle l'a fait, même pas peur (ou presque pas).
Là-haut, le panorama était époustouflant !
On n'a pas vu notre maison, contrairement à ce qu'en dit la pub, mais ça valait vraiment la peine de monter là-haut. (d'ailleurs, j'y retournerais bien pour le gravir par mes propres moyens, ce fameux Moléson, mais c'est un autre sujet).










dimanche 14 octobre 2018

Vacances à la montagne


Cette année, pour le 90ème anniversaire de mon adorable belle-maman, toute la famille a réfléchi au cadeau qui pourrait bien lui faire plaisir.
Des vacances, voilà la bonne idée! Elle a confié à l'une de ses filles que cela lui avait manqué ces dernières années.
Bien entendu il n'était pas question de la mettre dans un train et de la laisser se débrouiller.
Nous avons donc loué un petit chalet dans la verte Gruyère, à Charmey  et tous les membres de la famille disposés à passer un peu de temps en sa compagnie étaient conviés à le faire.
Ces vacances promises, c'était la semaine dernière.
Et ça a été très chouette !






En photo,
le lac de Montsalvens et le Jaunpass.

jeudi 4 octobre 2018

Bain de forêt



Adrienne aime les arbres, Loulou aussi.




Et la forêt.
Et toutes les beautés qu'elle a à nous offrir.






Titou partage le même amour, il me l'a dit plusieurs fois lors de notre dernière balade.
Avec une nuance cependant :
- J'aime jouer dans la forêt, même si j'ai aussi un peu peur qu'il y "avoye" des loups dedans !




mercredi 3 octobre 2018

Tilulu fait ses devoirs


Le mercredi, Tilulu a des devoirs pour l'école, toujours les mêmes.
Il s'agit de devoirs "à choix".
Les enfants ont une longue liste d'idées de choses à faire dans laquelle ils peuvent puiser.
On y trouve des activités aussi variées que
parler en famille
chanter
danser
faire des puzzles
sauter à la corde
aider à préparer le repas
jouer dehors
aider aux tâches ménagères
jardiner
dessiner
peindre
bricoler
écouter de la musique
inventer des histoires
lire
méditer 
jouer à un jeu de société
préparer un spectacle
etc

Ce mercredi, Tilulu a choisi de représenter en peinture l'activité prévue pour l'après-midi.



Et Titou a choisi de faire pareil, même si lui n'a pas encore de devoirs.


Bon, je suis la grand-maman gaga, parfaitement objective tu t'en doutes.
Mais si j'avais dû noter ce devoir, j'aurais mis une excellente note !



Dans la forêt



C'est mercredi, le jour où j'ai la garde de mes petits-fils.
Titou arrive dès le matin et participe aux activités du jardin d'enfants.
A midi, Papapic et Tilulu nous rejoignent pour le repas.
Cet après-midi, nous décidons d'un commun accord de la passer en forêt (les enfants et moi, parce que Papapic, le pauvre, a dû retourner au turbin!) .

Pour le goûter, nous préparons des pains des trappeurs.
Tu connais ?
Non ?
Pour ça il faut commencer par aller chercher du bois pour le feu,




Ouf, le feu a pris !

Il faut ensuite préparer deux baguettes et enrouler au bout un morceau de pâte à pain.
Bon, aujourd'hui, c'est de la pâte à tarte parce que c'est ce que mamie ange a préparé pour le repas du soir.
On fera avec !


Il n'y a plus qu'à les placer au dessus des braises pour les faire cuire.

Quand c'est cuit (ou cramé, ou un peu recouvert de cendres selon la dextérité des cuisiniers !),
on les retire du bâton et on les farcit de confiture ou de pâte à tartiner au chocolat.


Il ne reste plus qu'à déguster.






 

jeudi 27 septembre 2018

À l'école des philosophes


Dimanche après-midi, j'ai pris ma petite voiture pour me rendre au cinéma de la bourgade voisine.
La salle était comble, remplie ras la gueule d'instits et d'enseignants spécialisés (bon, pas seulement, mais il y en avait beaucoup, tu peux me croire!).
C'est parce que le film programmé, un documentaire du Suisse Fernand Melgar, parlait tout particulièrement à ce genre de public.
Dans le film, cinq enfants sont suivis pendant toute leur première année scolaire.
"des enfants pas comme les autres" écrit un journal local dans la bande annonce.
Je ne suis pas du tout d'accord.
Des enfants avec autisme, syndrome de Down, maladie dégénérative, et tout un tas de difficultés, mais des enfants tout à fait comme les autres.
Des enfants attachants, émouvants, drôles, des enfants curieux et qui ont envie d'apprendre.
Et des enseignants essayant de faire au mieux pour les encadrer et les faire progresser.
Des parents aussi, qui parlent avec beaucoup d'amour de leur petit confié aux bons soins des éducateurs.
La vie d'une école, quoi.
Je connais bien ça.
Et pourtant, j'ai pleuré du début à la fin !









samedi 1 septembre 2018

Le retour aux affaires



Cette semaine, 18 petits ont  trottiné jusqu'au jardin d'enfants.
Pour cette rentrée, pas trop de pleurs, pas trop longtemps, ouf.
C'est reparti !




Avec la rentrée, je retrouve aussi mon rendez-vous hebdomadaire avec Titou, le mercredi puisque c'est sa journée sans école.
Ce dernier mercredi après-midi, il ne fait pas très beau. Le ciel s'est brusquement couvert et la pluie menace. Je renonce à mon projet de l'emmener à la piscine du village.
A la place, je lui propose une aire de jeux du bord du lac.
- C'est en Suisse ?
- Ben oui, tu la connais cette place de jeux, ce n'est pas très loin d'ici.
- Ah, ça ne va pas alors. Faut aller dans un pays du sud si on veut avoir du beau temps !

Finalement, il s'en est contenté, et s'est drôlement bien amusé avec un petit copain d'école retrouvé là par hasard.
- Viens, on va lancer des cailloux dans la mer ! propose le complice (lui aussi très au fait de la géographie, on dirait !).


Et même sans être dans un pays du sud, une chose en entrainant une autre, les deux lascars ont eu trop chaud et se sont retrouvés à poil pour un bain improvisé dans le lac.


 Une bien belle après-midi, tu peux me croire !




vendredi 31 août 2018

Générosité et gourmandise



Tous ces fruits ne sont pas vraiment ma propriété, a l'habitude de dire mon amie Martine. Et puis ces arbres étaient là bien avant moi, c'est un cadeau de la nature. Alors n'hésitez pas, venez vous servir !





N'empêche, ce beau jardin et ce verger ancien, c'est bien chez elle.
Et c'est drôlement gentil de sa part d'en faire profiter les copines.

Parmi mes préférés, il y a les berudges, une variété locale de petites prunes rouges.
Elles font de délicieuses compotes, des tartes à se lécher les babines, et des confitures qui donnent aux tartines d'hiver un merveilleux souvenir de l'été.