hiver

hiver

lundi 16 janvier 2017

Beau temps, belle neige



Quand au matin, tu trouves 25 centimètres de neige fraîche tombée pendant la nuit, il n'y a pas le choix. Tu prends ta pelle et tu t'y mets joyeusement pour déblayer l'accès à la maison.
C'est ce que le Nini et moi avons fait pas plus tard qu'hier.
A deux, ça va plus vite, et puis on papote, et on s'extasie sur les beautés de l'or blanc qui embellit tout.




Mais quand après plus d'une heure d'efforts, arrivés devant les garages, nous avons voulu déblayer les voitures qui ont passé la nuit dehors (oui, deux garages, mais aucun susceptible d'accueillir une bagnole pour la nuit !), on a eu la mauvaise surprise de voir que celle du Nini avait les quatre fenêtres et le toit grand ouverts !!!
Une sombre histoire de fouine qui est passée dans la nuit ronger quelques câbles.
Par chance une bâche recouvrant le haut de la voiture pour la protéger un peu des intempéries a limité les dégâts.
Mais il a quand même fallu déneiger l'intérieur de la voiture en plus de l'extérieur ...



Et depuis, devine ?
Un des deux garages a été miraculeusement désencombré et peut maintenant accueillir la fameuse voiture pour les prochaines nuits !

;o)




dimanche 15 janvier 2017

Rendez-vous de janvier : la nuit ... voyage


Capturées lors du dernier petit voyage à Paris,  les lumières de la ville.





Mais si tu veux un très joli texte sur la nuit, c'est chez Anne qu'il faut aller voir !
;o)




samedi 14 janvier 2017

Rituel du coucher



Quand mes petits-fils dorment à la maison, comme c'était le cas ce jeudi, on ne peut déroger au rituel du chocolat chaud, dégusté à la paille dans les antiques tasses qui ont survécu à la génération précédente de buveurs de lait chaud...



 
 
Pour le projet de Ma'
semaine 2 - boisson chaude



vendredi 13 janvier 2017

Paris , spectacle



"Que diable allaient-ils faire dans cette galère ?"

Nous, petits Suisses ?
Ben nous sommes allés au spectacle, tiens !
C'est obligé quand on va la capitale.
Ce n'est pas que chez nous il ne se passe rien. L'offre culturelle est riche et variée. Mais faut avouer qu'à Paris, c'est bien plus impressionnant encore !
Et puis quand on est en vacances, on a plus le temps d'y regarder de plus près et d'en profiter.

Nous avons donc vu "Les fourberies de Scapin", de Molière bien évidemment, mis en scène par Emmanuel Besnault et joué par une petite troupe de jeunes comédiens magnifiques.
Qui a dit que les classiques devaient être ennuyeux ?
Là je vous promets que ça n'a pas été le cas une seconde !


Les fourberies de Scapin, par la troupe de l’Éternel Été, théâtre du Lucernaire





jeudi 12 janvier 2017

Paris, au bord de l'eau


Du côté du canal Saint Martin le premier jour.
Un coin de Paris que je ne connaissais pas du tout.


 
 



 Un peu en bord de Seine aussi, forcément !





Et encore au jardin des Tuileries, avec son grand bassin  ...  gelé.
(je ne t'ai pas dit ? il faisait un froid de gueux sur la capitale !)
Les mouettes en étaient toutes chamboulées, dis donc !








mercredi 11 janvier 2017

Paris, expos




Il y a eu aussi la visite à Beaubourg.

Avec en premier lieu, l'expo Magritte, La trahison des images.




Entre peinture et philosophie, l'expo a donné beaucoup à voir, à réfléchir. Et à sourire aussi en entendant les commentaires et interprétations des très nombreux visiteurs qui avaient eu la même idée que nous ce jour-là !

Le modèle rouge

Le viol

Le principe d'incertitude

La belle captive

Tentative de l'impossible

Pour une fois qu'il était possible de photographier, je ne m'en suis pas privé !


Après Magritte, il y a eu l'expo d'un artiste que je ne connaissais pas du tout mais qui a fait un clin d'oeil au Nini ... et à mes petits-fils !






Et puis pour terminer, un tour à l'expo consacrée aux 60 ans du Gaston de Franquin.
Émotions et sourires garantis !


















Une riche journée,
avec de belles visites intéressantes,
mais le plus chouette de tout, c'est que c'était en compagnie d'Adrienne.

:o) 

mardi 10 janvier 2017

Les 10 du 10 , janvier 2017



Avec... ou Sans,  c'est un peu le temps de l'année ou je vois les arbres sans les feuilles, le jardin sans fleurs, la maison sans le sapin, mais, hé, ho! ceci est supposé nous remonter le moral, pas le contraire, alors j'ai commencé à regarder "avec". 
Comme tout est différent pour chacun, restons positif, chez vous qu'est ce qui va mieux avec, ou sans..? 


C'est le premier thème de l'année que nous propose J'habite à Waterford, pour continuer le petit jeu des 10 photos publiées le 10 du mois.
Pour moi ça sera avec, et plus précisément avec de la neige !
Oui, il a neigé un peu la semaine dernière, et encore un hier et aujourd'hui.
Voici ce que ça donne autour de chez moi :
































lundi 9 janvier 2017

Paris , expos



En quatre jours à Paris, nous avons visité plusieurs expos.
Et c'est même le Nini qui en redemandait dis donc !

La première au musée Marmottan, consacrée à Monet, Munch et Hodler, sur le thème de l'impossible.
Comment représenter sur une toile l'eau, la lumière, la neige, le soleil ...
Les trois artistes l'ont tenté chacun à leur manière.
Monet l’impressionniste, Munch le torturé, et Hodler l'amoureux des montagnes et des lacs suisses.


Le Nini a aimé Monet, moi aussi, mais j'ai encore plus apprécié Hodler.



La femme courageuse - Ferdinand Hodler

Le Lac de Thoune et la chaîne du Stockhorn - Ferdinand Hodler





dimanche 8 janvier 2017

Rendez-vous de janvier : la nuit ... chez moi



Quand je me déplace dans ma maison la nuit, jamais je n'allume la lumière.
Bien sûr je connais chaque meuble de ma chambre, leur emplacement, la sensation du petit tapis de coton blanc sous mes pieds, celle plus fraîche du parquet, le nombre de pas pour aller jusqu'à la porte.
Dans le couloir, la fenêtre de toit au dessus de l'escalier apporte un peu de luminosité : celle du lampadaire de la rue du dessus, celle de la lune et des étoiles quand le temps est clair.
Dans la grande pièce, en bas, l'obscurité n'est jamais totale non plus. Le four a son horloge digitale, le voyant du téléphone ne s'éteint jamais, et la baie vitrée au sud laisse entrer la lumière de la rue.
Toute cette luminosité est bien suffisante pour ce que j'ai à y faire : me servir un verre d'eau, m'approcher de la fenêtre pour regarder dehors, faire un petit passage à la salle de bain.
Alors non, la nuit, je n'ai jamais besoin d'allumer la lumière puisque j'y vois bien suffisamment.
Mais mon appareil photo, lui, il n'y voit rien du tout !
Je le sais, je le lui ai demandé.






Sur une proposition d'Anne, pour ses nouveaux rendez-vous hebdomadaires.



samedi 7 janvier 2017

Paris


Non je n'ai pas disparu avec l'année 2016 !
L'entrée dans la nouvelle année s'est faite en douceur, en compagnie du Nini, de mes enfants, beaux-enfants et petits-enfants.
Puis comme nous avions encore une semaine de vacances avant la reprise du travail, le Nini et moi avons décidé de partir quelques jours tous les deux.
Mais quelle destination choisir ?
A la montagne, la neige manque un peu et nous sommes de moins en moins intéressés par le ski.
Dans un centre thermal, à tremper dans l'eau chaude ?
Oui pourquoi pas, on aime bien, mais pendant plusieurs jours...
Et si nous allions plutôt à Paris, pour profiter des offres culturelles de la capitale ?
Oui banco, c'est ce qui a été retenu.
Le temps de trouver des billets de train, un hôtel, et nous voilà partis pour quatre jours.



Ce séjour a été une bonne idée, une vraie réussite, j'en reparlerai ces prochains jours.
A notre retour, hier soir tard, nous avons retrouvé la Suisse sous une jolie petite couche de neige.
Et il fait froid : - 10° hier soir, -15° ce matin !








Nouvelle année



Quand la ficelle du calendrier de l'avent se trouve libérée de ses petits paquets une fois Noël arrivé, elle sert encore pendant quelques temps pour les cartes de vœux reçues au moment des fêtes.
C'est joli, ces petits mots font plaisir, mais ça me donne aussi un peu mauvaise conscience puisque de mon côté, cette année, je n'en ai écrit aucune.
Allez, j'essaierai de faire mieux à la fin de cette année-ci !


Pour le projet de Ma'
semaine 1 - début d'année

samedi 31 décembre 2016

Le dernier jour



Pas de neige mais du givre grâce au brouillard,
et un rayon de soleil pour faire étinceler le tout.



Joyeux réveillon
et tous mes voeux pour une belle nouvelle année
les gens !


vendredi 30 décembre 2016

Occupations de vacances



Mais que fait Loulou quand elle est en vacances, entre deux marches et deux festivités ?
Elle passe du temps avec les enfants de son entourage, pardi !

Elle fait des crêpes à ses neveux et nièces et les emmène au centre aquatique (un cadeau de Noël qui n'encombre pas les chambres, c'est pas mal !). Et puis ça la rajeunit en lui faisant faire du grand toboggan et toutes sortes de jeux où il faut mettre la tête sous l'eau !

Elle prend ses petits-fils en vacances, aussi.
Tilulu souhaite aller dans les hauteurs.
- Mais tout en haut, tout en haut !
Bonne idée, ça nous fera sortir du brouillard qui joue encore les incrustes dans la plaine.
Pendant que Titou et Papapic marchent tranquillement à leur petit rythme, Tilulu part en sautillant à la conquête de l’émetteur tout là-bas, le point le plus haut de la région.
Cet enfant est un bon marcheur.
Une bonne nouvelle pour la grand-mère, ça !!!