hiver

hiver

vendredi 17 avril 2015

#52xMerci 15. Un défi qui me fait grandir




Depuis le début de l'année, une fois par mois, je rejoins un petit groupe de femmes pour des séances de méditation.
C'est un nouveau défi, un chemin que je souhaitais explorer depuis quelques temps.
Mes premiers pas dans la pratique méditative sont indépendants de tout contexte religieux.
Notre animatrice nous propose un thème sur lequel focaliser notre attention, puis nous parlons de ce qui en ressort : quelles sont nos sensations, nos émotions, les images qui en découlent, etc.
C'est intense, riche, bouleversant parfois.
L'écoute et le respect entre nous y sont très forts.
Je ne sais pas si cette nouvelle expérience m'aidera à grandir. Pour l'instant elle me montre surtout que mon propre moi peut être un parfait inconnu !
Mais je suis très heureuse de cette découverte et je remercie toutes mes compagnes de méditation pour leur accueil et leur bienveillante compagnie.






12 commentaires:

  1. Je suis tentée depuis quelque temps mais je n'ai rien trouvé autour de chez moi qui puisse me convenir... je souhaite aussi quelque chose qui soit hors contexte religieux. Pour fréquenter 2 amis tibétains je vois bien ce que cela leur apporte...Ton témoignage renforce mon envie
    B

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut trouver l'accompagnement qui convienne. Ou alors se lancer seule mais pour moi c'est plus motivant dans le cadre d'un groupe.
      Mais comme c'est très dans l'air du temps, tu trouveras sans doute des possibilités près de chez toi.
      Bises !

      Supprimer
  2. Depuis le début de l'année, j'ai aussi entamé un programme de huit semaines de méditation basé sur la pleine conscience appelé "Mindfulness Based Stress Reduction", dans le cadre d'un suivi médical thérapeutique reconnu. Ce mode de méditation laïque - directement inspirée de la méditation bouddhique vipassana - a été mise au point par Jon Kabat-Zinn, biologiste et professeur de médecine américain. Ce fut pour moi une expérience formidable. Maintenant, je me réserve un moment de la soirée pour trente à quarante minutes de pratique journalière recommandée (j'essaye de m'y tenir...). Je pense que la méditation aide à être bienveillant et ouvert à soi et au monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bravo madeleine !
      Je suis loin de pratiquer tous les jours mais c'est ce qu'il faudrait faire idéalement.
      On pourra parler de nos expérience lors de notre prochaine rencontre :o) !
      Bisous bisous

      Supprimer
  3. C'est très intéressant comme démarche ! ça me tenterait bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi qui es en plein changement actuellement, je pense en effet que ça te conviendrait !
      Et l'avantage, c'est que ça ne demande rien de compliqué, juste de se retrouver seule avec soi (mais parfois ce n'est pas si facile, j'en conviens!):
      Bises !

      Supprimer
  4. Je crois que je serais incapable de méditer comme ça... Je suis dans l'action ou dans le... rien. Peut être faudrait-il que j'apprenne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que tu appelles le rien, c'est peut-être déjà une forme de méditation, de recentrage sur toi.
      J'aime bien aussi, le rien ;o) !

      Supprimer
  5. des moments privilégiés que je suis heureuse de partager avec toi et qui m'aide aussi à grandir... du moins, je l'espère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas ce sont des moments riches et intéressants Martine, ce n'est déjà pas si mal !
      :o)

      Supprimer
  6. C'est vraiment une chance d'avoir trouvé un groupe de pratique.
    La méditation, c'est vraiment de l'apaisement gratuit et sans danger, plein d'humanité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ça !
      Et je regrette que le groupe ne se retrouve qu'une fois par mois car j'ai de la peine à pratiquer seule.

      Supprimer