hiver

hiver

dimanche 29 janvier 2017

Rendez-vous de janvier : nuit ... de folie



Voilà quelques semaines déjà qu'ils se sont rencontrés pour la première fois.
La jeune fille aime bien ce gars, mais il l'intimide beaucoup. Elle n'a que quinze ans, lui en a déjà 22.
C'est une différence énorme pour l'adolescente. Mais chaque fois qu'ils ont l'occasion de se rencontrer, dans les endroits que fréquentent les jeunes de leur petite ville, il est gentil et amical. Et puis il fait rire tout le monde avec son humour pince sans rire et ses réparties toujours un peu décalées.
Un soir, alors qu'il est plus que l'heure pour la jeune fille et sa copine de rentrer chez elles, le gars leur propose de les raccompagner. Il est tard, plus de minuit, il n'est pas tranquille de laisser ces deux jeunettes seules dans les rues de la ville. Tout en cheminant, la conversation s'engage. La copine est très extravertie, volubile, plutôt sans gêne. Elle lui pose des tas de questions, sur lui, la vie, l'univers, et le reste. Le jeune homme répond avec douceur et sincérité. Entre temps, ils se sont assis sur le muret d'un jardin, oubliant tout à fait l'objectif premier qui était de ramener tout le monde à la maison. L'autre fille, la timide, participe à la discussion à sa manière, en parlant doucement, répondant par monosyllabes. Mais elle n'en perd pas une miette. Plus de 30 ans après, le souvenir de ce qui s'est dit cette nuit-là est encore vivace. Car oui, la conversation s'est prolongée pendant plusieurs heures.
Quand finalement les deux amies rejoignent leur lit, l'une est contente d'avoir passé une soirée intéressante, et l'autre sait que sa vie a pris un virage important. Le jeune homme n'est plus une simple connaissance qu'elle aime bien côtoyer lors des soirées. Il est devenu l'homme avec qui elle a envie de partager sa vie et dont elle souhaite ardemment être aimée.



16 commentaires:

  1. C'est ton histoire ? Elle est juste magnifique. Je suis très émue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je fais dans la nostalgie aujourd'hui !
      :D

      Supprimer
  2. c'est superbe (je me souviens de la première partie en décembre dernier :-)) et c'est émouvant, ça donne de bons frissons bienfaisants :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, à moi aussi !
      et en même temps je ne peux m'empêcher de me demander si c'était vraiment moi ...
      plutôt étrange, comme sensation

      Supprimer
  3. Mais comment j'ai fait pour rater la première partie au mois de décembre??? C'est si beau, si doux, nostalgique et positif. J'adore!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était décembre, Anne, le fameux tunnel d'avant Noël, ça explique tout !
      ;o)

      Supprimer
  4. Comme quoi dans la vie, rien ne sert d'être volubile ou extravertie, seuls comptent la patience et ce sentiment au départ confus que l'on nomme "amour".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui peut-être ...
      mais je suis encore parfois surprise que tout ça me soit arrivé, que les choses se soient si bien organisées !

      Supprimer
  5. Moh, ça m'a mi la larmichette à l’œil tout ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas de la tarte aux myrtilles, mais c'est du patrimoine, tout ça !
      ;o)
      :D

      Supprimer
    2. Oh arrête, moi pareil ! C'est beaucoup trop mignon *.*

      Supprimer
    3. Vous z'êtes choupies, mes poulettes !
      ^_^

      Supprimer
    4. Je viens de voir que mon "s" s'était fait la malle... O.O

      Supprimer
  6. Ce n'est finalement pas une nuit de folie mais une nuit magique ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison !
      Mais il y avait un peu de folie aussi à trainer comme ça la nuit alors que ma maman me croyait simplement invitée à dormir chez ma copine ...
      ;o)

      Supprimer
    2. Ah oui, dans ces conditions, mais finalement heureusement que tu as désobéi, parce que vous auriez vraiment raté la chance de votre vie ! :D
      Au fait, ta photo est magnifique !

      Supprimer