hiver

hiver

vendredi 13 janvier 2017

Paris , spectacle



"Que diable allaient-ils faire dans cette galère ?"

Nous, petits Suisses ?
Ben nous sommes allés au spectacle, tiens !
C'est obligé quand on va la capitale.
Ce n'est pas que chez nous il ne se passe rien. L'offre culturelle est riche et variée. Mais faut avouer qu'à Paris, c'est bien plus impressionnant encore !
Et puis quand on est en vacances, on a plus le temps d'y regarder de plus près et d'en profiter.

Nous avons donc vu "Les fourberies de Scapin", de Molière bien évidemment, mis en scène par Emmanuel Besnault et joué par une petite troupe de jeunes comédiens magnifiques.
Qui a dit que les classiques devaient être ennuyeux ?
Là je vous promets que ça n'a pas été le cas une seconde !


Les fourberies de Scapin, par la troupe de l’Éternel Été, théâtre du Lucernaire





4 commentaires:

  1. c'est bien, d'aller voir des jeunes, faut les encourager :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut les encourager, oui.
      et surtout en même temps prendre un grand bol d'énergie, d'enthousiasme et de joie de vivre !

      Supprimer
  2. Cette mise en scène de Molière à l'air très moderne. L'accompagnement à la guitare est, en effet, inhabituel. Sympa de privilégier les petits spectacles, et en particulier les jeunes comédiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les petites parties musique et chant intégrées à la pièce étaient parfaites !
      Et on aime bien les petits spectacles et l'enthousiasme de la jeunesse ;o) !

      Supprimer