hiver

hiver

mercredi 7 août 2013

Spectacle



A Avignon, assise à la terrasse d'un café de la place de l'Horloge, je sirote une petite bière.
Belge, aux fruits rouges, et délicieuse, la bière.
Je la savoure à petites gorgées. L’atmosphère est à la détente.
Les journées ont le parfum des vacances, du bien-être, avec un ineffable goût de bonheur.
Je savoure aussi le spectacle.
Ni "in", ni "off", le spectacle.
Je regarde le théâtre de la rue et des festivaliers qui déambulent sans trêve sur les pavés de la cité.
Premier constat, je suis impressionnée qu'à partir du même modèle de base (un torse, une tête, deux bras et deux jambes), la nature puisse produire des versions si différentes !
Tous les styles, les gabarits, les âges, défilent devant moi.
L'ambiance générale, malgré la densité de la foule, est plutôt décontractée.
Seuls quelques clients grincheux rouspètent après les serveurs et les garçons de café qui sont pourtant d'une courtoisie et d'une gentillesse exemplaires. Que voulez-vous, le spectacle réservé va bientôt commencer, et l'heure, c'est l'heure !

J'aime observer les gens.
J'essaie d'imaginer qui ils sont et quelle peut être leur vie.

Il y a cette belle femme qui marche seule, tête haute, et devant laquelle instinctivement les gens s'écartent pour faire de la place. L'univers entier semble lui appartenir !

Et ce couple d'âge mûr se tenant par la main.
Lui a une barbe de druide, des cheveux blancs, longs et rares, sur un crane tavelé.
Elle, vêtue d'une robe hors d'âge, trottine à ses côtés et le regarde avec tendresse.
Depuis combien de temps ces deux-là partagent-ils leur vie ?
Bien longtemps  sans doute.

Et il y a les familles.
Les couples protecteurs encadrant et instruisant une précieuse progéniture.
D'autres houspillant, voire malmenant, des mouflets récalcitrants ou renfrognés.

Les groupes d'adolescents, recréant à eux seuls une mini-société dans laquelle on repère vite leaders, suiveurs, et électrons libres.

La légèreté de mon état d'esprit m'incite à l'indulgence.
Même ceux dont le comportement est dérangeant bénéficient d'une appréciation clémente.
Je vois là la masse de mes contemporains.
Chacun tente de mener sa barque comme il le peut dans les remous de la vie.
J'en fais partie, je suis comme eux.









10 commentaires:

  1. Tu m'as peut-être vu passer.... Je suis festivalière depuis uune quarantaine d'années et à Avignon j'aime aussi les pauses relax en terrasse à observer les passants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi ce n'était que la deuxième fois mais j'aime beaucoup l'ambiance de ce festival.
      Dommage qu'on ne se connaisse pas en vrai Dany, j'aurais eu plaisir à t'y rencontrer !

      Supprimer
    2. Pourquoi pas l'an prochain??? Je serais ravie...

      Supprimer
    3. He, qui sait ?
      Les projets pour l'an prochain sont loin d'être établis. Cette année, nous nous sommes décidés quelques jours avant le départ.
      Mais la prochaine fois, s'il y en a une, je serais ravie moi aussi de te rencontrer :o) !

      Supprimer
  2. ah oui, merveilleux passe-temps, surtout si on a ce regard indulgent :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'indulgence, cela dépend de l'humeur du moment...
      Mais en général oui, c'est le cas !

      Supprimer
  3. Magnifiques vacances... Avignon, j'y suis allée deux fois aussi, mais jamais pendant le festival... Ca devait être vraiment chouette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était très agréable !
      Nous n'y avons passé que peu de jours mais ça en valait la peine.

      Supprimer
  4. Moi aussi j'aime regarder passer les gens... avec une addiction un peu idiote : mater leurs chaussures (qui en disent long !), en toute bonne foi, sans méchanceté je crois.
    Le festival n'est pas forcément là où on l'attend ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui les chaussures !
      J'ai commencé à les regarder lorsque j'étais une toute petite fille obligée d'aller à l'église tous les dimanches. Je m'y ennuyais beaucoup, sauf pendant la communion parce que je pouvais regarder les chaussures des dames qui défilaient et choisir celles qui me plaisaient le plus :p !

      Supprimer