hiver

hiver

mercredi 23 décembre 2015

Etre mère




Aujourd'hui, ma maman aurait eu 87 ans.
Cela fait deux ans et demi maintenant qu'ont eu lieu les derniers adieux.
Est-ce qu'elle me manque ? Je ne sais pas, je n'y pense pas en ces termes.
Mais elle revient souvent dans mes pensées.
Est-ce qu'on arrive jamais à être autre chose que la fille de sa mère, de ses parents ?
Il y a bien des questions que je regrette de ne lui avoir jamais posées.
J'aimerais bien pouvoir lui demander ce que ça voulait dire, pour elle, d'être mère.
Sans doute parce que de mon côté, je me pose parfois des questions sur ma propre maternité.
Ce rôle qui a occupé toute sa vie (elle a donné naissance à 9 enfants), comment l'a-t-elle vécu en fin de compte ?
Les joies, les peines, les soucis, les fiertés, les déceptions, qu'est-ce qui a dominé ?
En y réfléchissant, je trouve ça fou de ne pas savoir répondre à ça ...




Sinon, comme tu peux le voir, la rosée et les araignées se sont organisées pour décorer de belles dentelles les alentours de la maison !

:o)

6 commentaires:

  1. il faut te dire que sa réponse aurait été différente à différents moments de sa vie ;-)
    mais c'est vrai qu'on reste avec des questions non posées (ou restées sans réponse, même après les avoir posées... ce mois-ci mon père aurait eu 88 ans)
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as sans doute raison. Pour moi aussi la réponse évolue au fil du temps.
      Ceux qui ne sont plus là physiquement continuent de nous accompagner, c'est ainsi.
      Bonne journée à toi aussi, Adrienne.

      Supprimer
  2. Être mère... Oui, cela évolue. Ma maman est toujours là mais en fait je ne saurais pas quoi lui demander...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si la mienne était encore là, peut-être qu'il n'y aurait pas de questions non plus !

      Supprimer
  3. il y a si longtemps que je reste avec mes questions, j'ai été orpheline et mère à quelques semaines d'intervalle !
    Mais je pense que la relation, quelle qu'elle soit, que nous avons tissée en tant que fille influence grandement notre maternité. Ceci dit, je discute assez facilement de ces sujets avec mon fils également, et pas seulement, j'espère, en raison de son orientation professionnelle. Mais comme ça m'a fait drôle, hier, de le voir avec un bébé dans les bras !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, je comprends !
      C'est à la naissance de ma première fille que j'ai pleinement réalisé l'importance de la présence d'une mère dans ces moments-là.
      Et pour l'émotion de voir ses enfants devenir adultes et parents à leur tour, attends de voir une de tes filles avec le ventre rond, c'est ... indescriptible !
      :o)

      Supprimer