hiver

hiver

mercredi 28 novembre 2012

La 1ere fois aux urgences


Avant de commencer cet article, excuse-moi 5 minutes, le temps que je me remette de mon fou-rire.
Faut dire que je sors de chez BELLZOUZOU.
C'est une vraie copine, Bellzouzou. Son jeu-concours marche du tonnerre pour changer les idées et lutter contre la petite baisse de forme qui sévit ces derniers temps chez les blogocops.
Allez-y voir, y'a du lourd !

Bon bon bon, revenons à nos moutons urgences, puisque c'est le thème de la semaine !
Ben pour moi, je n'y suis jamais allée. A moins qu'on ne compte les naissances de mes filles qui me laissaient juste le temps d'arriver à la maternité avant de pointer le bout de leur nez. Comme le disait finement un copain : "Elles ont failli arriver au monde avec ta culotte sur la tête !"
Voilà voilà, un poète, cet homme-là !

Par la suite, pour mes enfants, ce n'est pas arrivé trop souvent, heureusement, mais quand même quelques fois.

Pour l'ainée, une urgence dentaire pour une incisive supérieure arrachée en faisant de la luge (une dent définitive, bien-sûr, sinon ça ne valait pas le coup !) .
Aïe, elle qui n'avait pas de problème d'orthodontie avant, on a quand même pris pour10 ans de traitement !

Pour ma deuze, il y a eu une chute de quelques mètres aux anneaux balançants  pendant une compet de gym. Le concours avait lieu à l'autre bout de la Suisse et nous n'y assistions pas. C'est l'entraineur qui a géré ça et nous a prévenu quand tout était terminé et qu'on savait que tout allait bien. Je ne sais pas comment j'aurais vécu en live la chute, le départ en ambulance, etc.
Toujours ma deuze, toujours à la gym, mais à l'école cette fois, c'est une copine qui l'a accompagnée à l'hosto pour une cheville malmenée. Moi je l'ai juste vu rentrer en béquilles de l'école. Je précise qu'elle était au lycée et avait 18 ans, hein.
Et la troisième fois pour elle, c'est son genou qui n'avait pas trop bien supporté une chute de cheval. Ce coup-là, c'est moi qui l'ai emmenée aux urgences. Elle avait mal mais comme ce n'était pas grave ou vital, on a pas mal attendu et on a piqué de monstres fous-rires toutes les deux ! Ça ne faisait pas sérieux du tout...

Pour ma troize, une seule urgence mais spectaculaire. C'est une maman qui l'a récupérée sur le chemin de l'école. Suite à une chute en trottinette, elle s'était fait une belle plaie au niveau du cou et saignait abondamment. Bilan :  quelques points de suture, son père qui tourne de l’œil pendant le raccommodage de la miss, et une belle cicatrice toujours visible 11 ans plus tard !

Voili, voilou !
Je saiiis, on avait dit qu'on racontait juste la première fois.
Mais que veux-tu, on s'emballe, on s'emballe...

13 commentaires:

  1. Je suis aussi allée une fois aux urgences au Costa Rica quand je m'étouffais à cause de ma toux, mais bon c'était aussi un peu loin pour que tu m'accompagne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooo ma pauv bichette, quelle idée aussi de partir aussi loin de sa môman...
      T'en perds ton orthographe ;o) !!!
      Bisous !
      <3 <3 <3

      Supprimer
    2. Et tu t'étais pas fait rouler sur le pied par une voiture ? Tu n'étais pas allée à l'hôpital ?

      Supprimer
    3. O_o

      M'en rappelle plus !

      -Camilaaaa, raconte-nous ça, steuplè !

      Supprimer
    4. Oh moi je m'en souviens ! Elle s'était fait rouler sur le pied vers la gare. Et quand je suis rentrée elles pensaient que j'allais être contente de pouvoir jouer avec ses béquilles ! ^^

      Supprimer
  2. Je savais pour l'urgence de l’ainée et de la benjam mais pas du tout pour la deuze. Heureusement qu'elles s'en ont toutes, bien sorties :) moi non plus je ne supporte pas bien les cas traumatologiques, un peu comme le nini :/
    Je veux pas que mon fils fasse des acrobaties comme sa marraine


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le médecin des urgences nous l'avait bien dit :
      " C'est normal, les mamans, ça tient le coup, les papas, ça tombe ! "

      Supprimer
    2. Et pour ton fils, j'espère aussi qu'il n'y aura pas trop de frayeurs de ce genre. Sa cascade dans la douche en juillet, c'était déjà plus qu'assez, comme émotions !

      Supprimer
    3. Oh que oui... C'est vrai que ça aurait pu être traumatisant s'il avait eu des séquelles mais comme c'est un ptit doté d'une impressionnantes capacités pour son age, on ne s'est plus jamais inquiétés !

      Supprimer
  3. Moi aussi j'ai bien rit chez Bellzouzou!!!
    En effet la cicatrice sur le cou est encore visible 11 ans après!!! Gilles aussi a horreur de ce genre de situation: il a frôlé le malaise à chaque fois que l'un d'entre nous s'est blessé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, les sueurs froides et le contrecoup arrivent après la bataille, mais sur le moment, je tiens !

      Supprimer
  4. Voilà ce qui arrive lorsqu'on a trois filles cascadeuses! Bisous à toutes les trois, à toi Loulou, sans oublier le Nini!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A qui le dis-tu !
      Mais quand je pense à tout ce qu'elles ont fait, je trouve qu'on s'en est bien sorti.
      Bisous à toi aussi !

      Supprimer