hiver

hiver

samedi 8 octobre 2016

Sport



Pendant toute mon adolescence, et par la suite jusqu'à la trentaine, j'ai détesté le sport !
L'élève mollassonne qui trainait ses savates en cours de gym, c'était moi.
La fille qui ronchonnait quand il fallait fournir un peu trop d'effort physique ? Bibi !
Et la nénette qui n'hésitait pas à prendre sa voiture pour quelques centaines de mètres, c'était toujours moi !

Puis petit à petit, j'ai appris à aimer l'effort.
Je me suis inscrite à un cours de danse pour bouger un peu, puis à un cours de gym.
Et surtout je me suis mise à marcher, et très rapidement j'ai réalisé que j'adorais ça !
Une révolution !
Actuellement, je ne peux plus imaginer une semaine sans activité physique tellement le bien-être que cela procure est important.
Par contre je n'aime pas du tout le sport spectacle, la compétition, et autres championnats de tous genres. Je n'en suis aucun. Non seulement je n'ai pas d'intérêt pour les jeux ou défis en question mais en plus je déteste tout ce qu'il y a derrière et les excès que cela génère.

Pour terminer, et pour illustrer ce thème sportif, deux photos qui allient trois choses que j'adore : la marche, la neige et la montagne (avec des raquettes aux pieds parce que ça va mieux comme ça !)





Pour le Projet 52 de Ma' 


semaine 40 - sport

8 commentaires:

  1. j'ai plein d'anciennes élèves qui sont dans ce cas-là et chaque fois je leur dis: faut le dire à ton ancienne prof de gym, ça la rendra tellement heureuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, exactement ! Il m'arrive de penser à un de mes profs d'éducation physique et de me dire qu'il serait bien étonné. Malheureusement il n'est plus là pour le voir.

      Supprimer
  2. Le sport... A part la marche...

    RépondreSupprimer
  3. Je dit oui au sport pour le plaisir, de la marche rapide et un peu de natation pour garder la forme, mais non à l'esprit de performance et de compétition qui, comme tu le dis si bien, apporte son lot d'excès et de scandales. Après avoir si bien parlé, faudrait peut-être s'y mettre! Becs ma sœur ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, oui, il faudrait !
      Mais pas aujourd'hui, c'est aprèm ordi et canapé !
      ;o)
      Bisous à toi aussi !

      Supprimer
  4. Disons que sans raquette, ça peut être mortel pour les mollets ! (oui, j'ai testé dans la poudreuse où on s'enfonce bien, oui, j'ai eu les mollets complètement durs pendant des heures, et c'était vraiment pas agréable ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui j'ai déjà testé aussi !
      Un jour j'ai voulu prendre un "raccourci" en coupant par la forêt dans la haute neige, sans raquettes. Je m'enfonçais jusqu'aux cuisses et j'ai cru que je n'arriverais jamais à destination.

      Supprimer