hiver

hiver

mercredi 14 septembre 2016

Les cinq 4000



Dimanche dernier, avec les copines, nous sommes parties de bon matin pour réaliser le défi dont je parlais ICI.
Sierre - Zinal, une course de montagne mythique, appelée aussi la course des cinq 4000 à cause des cinq sommets que l'on peut apercevoir sur le parcours.
31 kilomètres - 2200 mètres de dénivelé positif (oui oui, ça moooooooonte !) -  900 mètres de descente pour terminer (c'est encore plus fatigant que la montée, tu peux me croire).
Donc dimanche dernier, levées à 4 heures, parties à 5, nous avons été conduites par notre chauffeur (un gentil mari) au départ du sentier.
A 7 heures, nous avons attaqué l'ascension.
Lentement, un pas après l'autre, nous nous sommes élevées au dessus de la vallée.





Avec au passage une vue sur les cinq sommets de plus de 4000 mètres qui ont donné son surnom à la course : le  Weisshorn (4 506m), le Zinalrothorn (4 221m), l'Ober Gabelhorn (4 073m), le Cervin (4 478m) et la Dent Blanche (4 357m).


Après trois heures d'efforts, nous avons déjà atteint les hauts pâturages de Ponchet et pris une pause bien méritée.





Mais nous étions encore loin du but.
Pendant plusieurs heures, nous avons continué notre progression, passant par le village de Chandolin, Tignousa, l'hôtel Weisshorn, le Bec de Nava.
La montée est maintenant moins raide, on prend le temps d'un pique-nique, les paysages magnifiques se succèdent.











Un peu avant 18 heures, nous sommes arrivées au but, le village de Zinal!
10h30 de randonnée, dont 8h de marche.
Bon, je suis obligée de préciser que les pros font la course en courant, et le meilleur fait le parcours en moins de 3 heures ...
Mais à mon avis, ceux-là ne sont pas tout à fait fichus comme nous !
Pas la peine de te dire que nous étions fourbues.

Mais qu'est-ce que c'était bien !!!







15 commentaires:

  1. Waouh! magnifique et impressionnant! Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! mais marcher n'a rien d'exceptionnel. Faut juste mettre un pied devant l'autre.
      (bon dans ce cas-là faut le faire assez longtemps, je reconnais ... :o) !)

      Supprimer
  2. Je reste sans voix ! 8h de marche seulement ! Je crois que je ne ferais même pas ça en deux jours… et la descente, misère !
    Mais ça devait être magnifique, sans aucun doute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été étonnée de voir grâce à la montre ultra perfectionnée d'une des copines que nous avions une vitesse moyenne de 4km/h malgré une progression très lente à la montée.
      Nous avons rencontré un couple qui faisait le parcours en 2 jours. Le monsieur, un peu fatigué, nous a dit : "Plus jamais !!!"
      Pour nous ça allait, mais on a l'habitude de marcher, même si c'est sur de plus courtes distances habituellement.

      Supprimer
    2. Et vos randos de vacances en famille étaient déjà de très belles balades il me semble !

      Supprimer
    3. J'ai appris cet été qu'on calculait sa vitesse en mètres par heure (mètres de dénivelé positif). Sur une balade, nous avons fait du 600m/h à la montée, c'est dire si j'avais du mal à suivre !
      Si nous étions restés une semaine de plus, on aurait fait des balades plus longues, en 6 jours, on ne voit pas beaucoup les progrès !

      Supprimer
    4. Ah bon ? Je n'ai jamais utilisé cette méthode de calcul. Mais 600 dénivelé par heure, ça me parait déjà bien rapide, bravo !

      Supprimer
  3. Hummm comme je t'envie!!!!! Merci de m'avoir fait réver ce matin au bureau !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont tes belles montagnes valaisannes, manou ! C'est tellement beau !!!

      Supprimer
  4. Superbe et chapeau bas ! je suis admirative étant bien incapable moi-même de réaliser un tel exploit.
    Fourbues mais probablement parfaitement heureuses !!!
    Bravissimo !
    B

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ça, très heureuses de l'avoir fait et d'avoir profité à 150 pour 100 de cette magnifique journée !
      ;o)

      Supprimer
  5. Bravo les filles ! Les photos d'altitude sont splendides.

    RépondreSupprimer
  6. bravo pour les photos. Un beau souvenir partagé. Malgré les 2 jours de courbatures dans les cuisses, prête à récidiver avec les jeudistes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci martine !
      J'aime tout spécialement l'avant dernière pour ses couleurs, son joli sentier à flanc de montagne, et sa marcheuse bien décidée ;o) !

      Supprimer