hiver

hiver

jeudi 14 juillet 2016

Quelques brèves de vacances



On est jeudi, c'est mon ordi qui me le dit.
J'ai perdu la notion du temps et des jours depuis que je n'ai plus le rythme de l'école.
Non mais jeudi, donc quasiment vendredi ?
Sans dec, déjà presque deux semaines de vacances envolées...

***

Plusieurs amis et connaissances sont partis rejoindre les côtes de la Méditerranée.
C'est chouette, les vacances tant attendues et bien méritées sont enfin arrivées.
Mais je ne les envie pas. Depuis quelques mois, chaque fois que je pense à la grande bleue, je ne peux m'empêcher d'y voir un grand cimetière.

***

Si tout va bien, dans 5-6 jours, ma fille cadette sera de retour à la maison.
Je dis si tout va bien, car elle se trouve en Argentine, à Buenos Aires, et son avion de retour doit décoller de Santiago, à 1400 kilomètres de là. Pour rejoindre le Chili, elle doit prendre un bus et traverser la cordillère des Andes. Sauf que dans l'hémisphère sud, c'est l'hiver, et qu'il neige dans les hauteurs. Si le temps est trop mauvais, les bus ne peuvent pas franchir les montagnes.
Bon, il reste encore quelques jours, j'espère encore retrouver ma Linette tout bientôt.

***

Je suis en vacances, mais pas le Nini.
Je passe donc des journées tranquilles à la maison. J'essaie de mettre un peu d'ordre dans les coins à fouillis. Il y a largement de quoi faire !

 ***
Ma fille ainée et son mari travaillent aussi, alors je prends avec plaisir des tours de garde auprès des garçons. Ils sont vifs, câlins, turbulents, bruyants, intelligents, tellement vivants !
Et dès que l'occasion se présente, je file voir le petit dernier qui chaque jour change et grandit.

 ***

Les vacances, il faudrait en profiter pour se reposer.
Bon, je ne me tue pas au travail, faut pas croire.
Mais je passe des nuits en pointillé.
Je me réveille à tout bout de champ, je fais des rêves idiots, j'ai mon thermostat interne qui déconne, et je me lève pleine de courbatures et sans aucune envie de faire durer la position couchée.
Pas grave, il me reste la journée pour récupérer !













2 commentaires:

  1. tu décris très bien ce genre de journées tellement pleines de tous ces "riens" si importants qui sont notre vie :-)
    je serai heureuse de lire le message de tes retrouvailles avec ta cadette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi heureuse de le raconter ;o)
      Merci Adrienne !

      Supprimer