hiver

hiver

vendredi 15 juillet 2016

Le choix



Je serai 2x plus dispo ce matin.
2x + souriant.
2x + à l'écoute.
Je vais être humain et opposer à toute cette barbarie l'humanité, l'écoute, le sourire, l'empathie, tout. Je vais même essayer de rire avec mes patients les plus chiants, ceux qui ne sourient jamais.
Que faire d'autre contre le terrorisme ? Que faire d'autre pour rapiécer le tissu social en train de se déchirer ?
Ce matin, je vais essayer d'être couturier. La lutte est là, aussi.

Je vous aime tous et toutes. Voilà. 

Baptiste.


Baptiste Beaulieu n'est pas le seul.
Heureusement.
C'est ce que j'aimerais transmettre à mes petits enfants.
On peut faire le choix de la bienveillance et de l'amour.








4 commentaires:

  1. je confirme, il n'est pas le seul ! En ce matin du 15 juillet, la vie continue et je rencontre des gens attentionnés et agréables, gentils, prévenants, je crois qu'en ce matin là, les gens avaient besoin de se rassurer et de voir qu'ils n'étaient pas seuls à vouloir du bon, du beau, de la tendresse...comme un antidote à la violence, à l'horreur, à l'impensable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la vie n'est pas faite que d'atrocités. Je veux croire qu'on peut tous à notre petit niveau améliorer les choses.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. je n'en doutais pas une seconde, Adrienne :o)

      Supprimer