jeudi 28 avril 2016

Quand ça veut pas ...



La semaine dernière, le Nini et moi avons remarqué que deux vélos avaient disparu d'un de nos garages. Celui qui est plein de bazar et qu'on n'ouvre pas souvent.
Mais avec le printemps, la première sortie de la tondeuse et autres bricoles, le larcin a été découvert.
Comme on habite à la sortie du village, les jeunes qui veulent descendre en plaine choisissent parfois de se servir d'un moyen de locomotion. C'est déjà arrivé deux ou trois fois.
Quand on le remarque tout de suite, on a bien des chances de retrouver les vélos dans les alentours de la gare la plus proche. Mais là, rien. Et impossible de savoir depuis quand les véhicules avaient disparu.
Alors le Nini est passé au poste de police pour signaler le vol.
Après bien des blablas , des formulaires à remplir, et alors que le Nini allait repartir, l'agent qui s'occupait de son cas a pensé à consulter le classeur des véhicules retrouvés par la police.  Et là, youpie, nos vélos sont répertoriés ! Ils ont été retrouvés camouflés dans des fourrés au mois de février!
C'est une bonne nouvelle, rendez-vous est pris pour le lendemain dans le hangar où sont entreposés les vélos récupérés par la maréchaussée.
Mais dans l’après-midi, le Nini reçoit un coup de fil de la police.
Devine ?
Ils sont désolés, leur petit hangar a été visité, le cadenas fracturé, et nos vélos, encore une fois, se sont envolés ...






18 commentaires:

  1. Et bien, on peut dire que vos vélos ont la bougeotte ! J'espère que vous aurez la chance de les retrouver, ce serait triste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben là, franchement, on ne sait plus où aller les chercher ...

      Supprimer
  2. la police cambriolée !!! Pauvre misère !comme dirait mon petit-fils "guyanais ".
    je vois que la Suisse n'est pas le coffre- fort qu'on imagine en France ....:) :) :)
    B

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Uhuh, oui, pauvre misère !
      Nos policiers font ce qu'ils peuvent, mais faut croire qu'ils ne font pas vraiment peur aux cambrioleurs ...

      Supprimer
  3. Réponses
    1. N'est-ce pas ?
      J'ai cru aussi à un gag, mais non, ça ne s'invente pas !

      Supprimer
  4. En effet, on dirait un gag! Zut alors!

    RépondreSupprimer
  5. Ma sœur s'est fait enlever sa voiture par la fourrière alors qu'elle avait été garée devant le commissariat par les policiers qui l'avaient retrouvée après un vol ! Et le commissariat qui l'appelle pour lui dire qu'ils avaient perdu sa voiture (petit problème de communication entre les services)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, c'est encore mieux, cette histoire !

      Supprimer
  6. voler la police, faut le faire!
    (colle un autocollant IS sur ton vélo, la police en prendra plus soin ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un autocollant IS ?
      Qu'est-ce donc ?
      Si ça empêche la disparition des vélos, je veux bien ...
      ;o)

      Supprimer
  7. Jean-Phi m'a raconté votre mésaventure hier soir...En effet, c'est pas banal. On espère qu'ils réapparaitront bientôt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai quand même des doutes, actuellement.
      On va plutôt voir du côté de l'assurance vol pour pouvoir racheter qqchose ...

      Supprimer
  8. Ben alors!!
    Déjà je suis restée "sur le cul" que la police ait retrouvé tes vélos... Puis... Mazette, il s'en passe des trucs incroyables par chez toi! Les policiers devaient être plutôt contrariés, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, un peu gênés aussi ...
      Comme je le disais, ce sont souvent des jeunes qui les empruntent juste pour descendre et on les retrouve souvent. Ça nous est déjà arrivé plusieurs fois.

      Supprimer
  9. Mais ce sont des vélos fugueurs !!!!

    RépondreSupprimer