hiver

hiver

mercredi 12 août 2015

L'alphabet des vacances , 7ème et dernière partie


Pour Virevolte qui souhaitait que je présente encore 2 ou 3 choses avec les dernières lettres de l'alphabet, ben je me suis creusé la tête !
Des photos, j'en ai encore des tas.
Des choses à raconter sur les vacances, je devrais trouver.
Alors c'est parti !


W comme western

La situation de l'archipel des Açores, loin à l'ouest du continent, contribue sans doute à faire de cet endroit un lieu préservé.
Tant mieux, ai-je envie de dire. Même si la manne apportée par le tourisme est bien utile à l'archipel.
Accueillir sans se faire envahir, se développer sans perdre son authenticité, c'est un peu la quadrature du cercle.
Mais j'espère vraiment que les Açoréens pourront y parvenir !





X comme xénophilie

D'après ce que nous avons pu lire, les différentes îles des Açores tiennent beaucoup à leur autonomie et à leurs spécificités, au point que les collaborations entre elles sont parfois difficiles, voire inexistantes.
Pourtant, en tant que touristes, nous n'avons pas ressenti de repli sur soi ou de méfiance vis à vis des étrangers. Au contraire ! Nous avons été bien reçus partout, avec le sourire, et avec la volonté de nous aider et d'accéder à nos demandes. Trois mots d'anglais de leur côté, trois du nôtre, et on a toujours réussi à se comprendre !





Y comme yachting

Horta, la petite ville de l'île de Faial, est l'escale incontournable de tous les plaisanciers qui traversent l'Atlantique à la voile.
La marina accueille des tas de bateaux qui tous laissent une peinture sur le port jusqu'à ce que les intempéries les estompent et qu'elles soient recouvertes par de nouvelles !
Sur le port toujours, le Peter's café est censé être le rendez-vous des marins bourlingueurs. En fait, il est plutôt le rendez-vous de tous les touristes qui passent par là mais l'endroit est bien animé et plutôt sympathique !





Z comme zoom

Regarde bien la petite île plate ci-dessous :



Elle n'est pas très grande, et pas très éloignée de l'extrémité est de l'île de Sao Jorge.
A priori un petit caillou inhabité.
Mais si tu zoomes un peu sur l'îlot, tu peux y apercevoir  ...  


 ...  des vaches !
Et il paraît (c'est le Petit Futé qui le dit !) qu'elles rejoignent leur pâturage à la nage, le vacher les suivant sur son bateau.
On ne l'a pas vu, mais si c'est vrai, le spectacle doit valoir le coup d’œil !







8 commentaires:

  1. Ta présentation des vacances est vraiment sympathique. Du coup, j'ai fait de même avec les miennes. Il ne me reste plus qu'à insérer les photos et mon article (mes articles) seront prêts à être postés !
    Merci pour ce voyage aux Açores. Ca fait envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah chouette, je me réjouis de lire et voir tes vacances !

      Supprimer
  2. et là, on dirait qu'elles n'ont que du sable à manger... alors on comprend qu'elles soient prêtes à partir à la nage, s'il le faut ;-)
    merci pour ce petit plus alphabétique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est étonnant cette île toute jaune alors que tout est verdoyant ailleurs !
      On s'est demandé aussi ce qu'elles pouvaient bien manger. Je ne crois pas que ce soit du sable, qui est noir sur l'archipel, mais plutôt de l'herbe sèche.

      Supprimer
  3. Ah ! Mais j'ai bien fait d'insister ! Cette fin d'alphabet vaux le coup ! Incroyable ces vaches ! Et joli zoom sur celle ile ! Merci beaucoup ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as bien fait ! Faut dire que ça me plaisait bien aussi de raconter encore un peu les vacances ;o) !!!

      Supprimer
  4. Incroyable l'histoire de ces vaches! Je sais que dans nos montagnes, les vaches avaient passé dans les rochers pour éviter la fièvre aphteuse qui sévissait dans la vallée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Je ne savais pas ...
      L'avantage sur cette île, c'est que les vaches ne risquent pas de se sauver ! (ou alors à la nage ? nooooon, sans doute pas !)

      Supprimer